ESCLAV ACT1 

                                                           DECLARATION DE LA DOUZIEME REUNION ORDINAIRE DU

CONSEIL DES MINISTRES DU CONSEIL DE L’ENTENTE

Le Conseil des Ministres du Conseil de l’Entente, réuni le dimanche 10 décembre 2017 à Lomé, 

  •  Se référant aux valeurs fondamentales contenues dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme adoptée par l’Assemblée Générale des Nations Unies le 10 décembre 1948 ;
  • Vu l’adoptionpar l’Assemblée Générale des Nations Unies, le02 décembre 1949, de la Convention pour la Répressionde la Traite des Etres Humains et de l’Exploitation de la Prostitution d’Autrui ;
  • Considérant la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples adoptée le 28 juin 1981 à Nairobi, République du Kenya, par la 18ème Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Organisation de l’Unité Africaine ;
  • Vu la Charte du Conseil de l’Entente signée le 05 décembre 2011 à Cotonou, République du Bénin, qui amende et complète l’Acte Constitutif du 29 mai 1959 ;
  •  Appréciant lesefforts déployés par les Nations Unies etl’Union Africaine pour promouvoir la dignité humaine et le respect des droits de l’Homme;
  • Condamne, avec force,la traite des migrants, les violations flagrantes des droits de l’Homme et autres pratiques esclavagistes qui ont cours en Libye, toutes choses contraires à nos valeurs ;
  • Exige la prise de mesures vigoureuses par les Autorités libyennes pour mettre définitivement fin à ces crimes contre l’humanité ;
  • Encourage l’Union Africaine, l’ensemble des Etats membres et la communauté internationale à poursuivre les efforts déployés pour lutter contre les causes sociales, économiques et environnementales de la migration irrégulière des jeunes africains à travers la mise en œuvredepolitiques inclusives de développement de nos pays,porteuses de création d’emplois pour les jeunes ;
  • Salue les résolutions prises par l’Union Africaine et l’Union Européenne à l’issue de leur Sommetdes 29 et 30 novembre 2017 à Abidjan, République de Côte d’Ivoire, relativement à l’opération de rapatriement volontaire des migrantsde Libye et la mise en place  d’uneTask Forcepour démanteler les réseaux de trafiquants en tous genres ;
  • Recommande aux Etats membres du Conseil de l’Entente de mutualiser les moyens à l’effet de lutter plus efficacement contre ce fléau ;

 

Fait à Lomé, le 10 décembre 2017.

Le Conseil des Ministres du Conseil de l’Entente.

culture benin

culture burkina

culture cotedivoire

culture niger

culture togo